Les Artistes Dreyfus | Jean-Michel PILC

Inscription à la lettre d'information

( Cochez la case )

J'accepte de recevoir des informations et offres promotionnelles
de la part de Dreyfus Music à cette adresse e-mail :

email

Conformément à la loi « informatique et Libertés » du 6 janvier; 1978, je dispose d'un droit d'opposition aux informations me concernant qui peut s'exercer à tout moment auprès de Dreyfus Music, par le biais du lien de désabonnement visible en bas de chaque newsletter. Seule notre société est destinataire de cet email.

photo pilc-jean-michel
galerie
vignette Jean-Michel PILC

Jean-Michel PILC

Né en 1960, Jean-Michel Pilc est un pianiste autodidacte qui a joué avec les plus grands jazzmen européens et américains. On peut citer entre autres : Roy Haynes, Michael Brecker, Dave Liebman, Martial Solal, Daniel Humair, Marcus Miller, Kenny Garrett, Lenny White … il a également travaillé avec Harry Belafonte, comme directeur musical et pianiste.


Admis à l’école Polytechnique à la fin des années 70, il fait de ses études sa profession et rentre comme ingénieur au Centre National d’Études Spatiales (CNES). Mais la musique ne le quitte pas. Ainsi, pour se consacrer pleinement à sa passion, c’est lui, qui quitte le CNES en 1987. son désir d’élargir son expérience musicale l’entraîne à New York en 1995. C’est dans cette ville qu’il forme son trio avec François Moutin à la contrebasse et Ari Hoenig à la batterie. Très rapidement, son génie parle pour lui et les clubs de jazz new-yorkais les plus réputés (Blue Note, Birdland, Knitting Factory…) lui ouvrent leurs portes.


C’est au Sweet Basil que le trio enregistre en 2000, au terme d’une semaine de concert exceptionnel, un double album live qui reçut les éloges les plus éloquentes de la presse européenne et américaine (Jean-Michel Pilc Trio / Together – Live at Sweet Basil, NYC, vol.1&2 / A-Records).

Jean-Michel Pilc signe alors un contrat avec le label indépendant Dreyfus Jazz. Son premier album pour Dreyfus, Welcome Home (avec le même trio) sort au début de l’année 2002. Dès sa sortie, l’album est couvert des plus belles critiques.


Rapidement le trio acquiert une solide réputation sur la scène internationale. Ils tournent durant l’année 2002, pendant 5 semaines aux États-Unis suivies de 4 semaines en Europe (Allemagne, Autriche, Suisse, France …).


Son album suivant, Cardinal Points (2003, Dreyfus Jazz) laisse place à une nouvelle formation. Une nouvelle orientation musicale. Si on retrouve Ari Hoenig à la batterie, et François Moutin à la contrebasse sur quelques titres, Jean-Michel Pilc s’est entouré de James Genus (basse), Sam Newsome (saxophone soprano) et Abdou M’Boup (percussions). Le magazine Jazz Times désigne cet album comme l’un des meilleurs 50 disques de l’année 2003, et Down Beat lui décerne 4 étoiles ! Parallèlement à cette reconnaissance du public et des critiques, Jean-Michel Pilc a reçu le prestigieux Prix Django Reinhardt de l’Académie du Jazz (2000) ainsi que plusieurs aides du ‘Meet The Composer’.


En 2004, Jean-Michel Pilc réalise son premier album solo, Follow Me (Dreyfus Jazz). Une nouvelle fois, l’album est acclamé par la presse internationale. La même année, en plus de ses concerts en solo, Jean-Michel Pilc tourne avec son ‘nouveau trio’ : Thomas Bramerie à la contrebasse et Mark Mondésir à la batterie. C’est à l’Irridium (célèbre club New-Yorkais) que ce trio enregistre un live en octobre. Le témoignage de ces prestations sort en octobre 2005.

Un nouvel album en trio (‘New Dreams ‘) est attendu en avril 2007.

 

« Fougueux, ruisselant de talent et de joie de jouer, Pilc est un bonheur à écouter.»
Le Monde

« Le phénomène Pilc continue de frapper le monde du jazz de stupeur sans tremblements, d’envie de bouger, de se lever pour danser ou applaudir. »
Télérama

« Sur scène, Jean-Michel Pilc exprime une fougue créatrice sans retenue. »
La Tribune

« La musique de Jean-Michel Pilc est vertigineuse de liberté, de fraîcheur, de candeur, de brillant. »
Jazzman

Réalisation Suite303 / KurTZdev