Les Artistes Dreyfus | Hadrien FÉRAUD

Inscription à la lettre d'information

( Cochez la case )

J'accepte de recevoir des informations et offres promotionnelles
de la part de Dreyfus Music à cette adresse e-mail :

email

Conformément à la loi « informatique et Libertés » du 6 janvier; 1978, je dispose d'un droit d'opposition aux informations me concernant qui peut s'exercer à tout moment auprès de Dreyfus Music, par le biais du lien de désabonnement visible en bas de chaque newsletter. Seule notre société est destinataire de cet email.

photo feraud-hadrien
galerie
vignette Hadrien FÉRAUD

Hadrien FÉRAUD

Hadrien Féraud naît le 16 août 1984 à Paris. Très tôt ses parents déménagent en banlieue parisienne où il passe les premières années de sa vie. Ses parents, musiciens, l’immergent très jeune dans des ambiances musicales variées : rock, blues, funk, classique, jazz …

Très jeune, Hadrien se montre très réceptif aux musiques de film. Vers l’âge de 8/9 ans, son père l’initie à la guitare, mais il reste en retrait de l’instrument. La batterie lui plaît beaucoup plus ! déjà l’attrait de la rythmique. C’est finalement la basse qui suscite chez lui le plus de curiosité. A l’âge de 12 ans, à l’écoute du « Birthday Concert » de Jaco Pastorius, il a une véritable révélation ainsi qu’un choc musical.

Il explore alors dans l’œuvre du maître et Weather Report devient sa bible. Au fur et à mesure de son apprentissage Hadrien s’ouvre à d’autres musiciens tels que Dominique DiPiazza, Anthony Jackson, Richard Bona ou encore Marc Bertaux, et son talent lui fera rencontrer très rapidement des ‘monstres sacrés’ comme Biréli Lagrène, Sylvain Luc, John McLaughlin, Wayne Shorter et bien d’autres.

En 2001, lors du concert « Basse contre Basse », organisé par le fonds d’action SACEM à la mémoire du contrebassiste François Jenny-Clark, Hadrien fait une prestation très remarquée aux côtés entre autres de Sylvain Luc et Biréli Lagrène. Etaient présents dans la salle : Richard Bona, Garcia Fons, Dominique Di Piazza …

En 2002, par l’intermédiaire de Biréli Lagrène, il fait la connaissance de Jim et Jon Grandcamp (guitare et bartterie), avec lesquels il forme le trio « Le Cartel ». le groupe est invité par Biréli à la Nuit des Musiciens au Trianon de Paris. Parallèlement, il participe à quelques concours dont l’Euro Bass Day qui se déroule à Vérone (2003), il sera finaliste ; et également au Concours National Français « Haut les Basses » (2004) dont il remporte le 1er prix.

Dès 2003, il multiplie les rencontres avec des musiciens confirmés : Marc Berthoumieux, Jean-Marie Ecay, N’Guyen Le, Flavio Boltro, André Ceccarelli … Et il se met à la composition de son projet musical dès 2004.

En 2005, John McLaughlin l’invite à jouer deux titres sur son album « Industrial Zen ». Cette rencontre est magique. Il l’accompagnera sur de nombreuses dates en tournée.

Début 2007, le 1er album d’Hadrien sort sur le label Dreyfus Jazz. Les critiques sont élogieuses. Il continue à accompagner les plus grands … un grand avenir lui est dessiné !

« Attention : phénomène ! »
Jazzman

« Une vraie révélation : suivez cet homme. »
Jazz Magazine

« Le jeune virtuose est entré par la grande porte du jazz. »
Guitarist Magazine

Réalisation Suite303 / KurTZdev